Pensées #4: CONTRE LA PRODUCTIVITÉ

  • Samedi 27 janvier.

J’adopte une position telle que mes bras me semblent détachés, un semble flotter derrière ma tête, l’autre se repose. Pourquoi la ligne est droite alors qu’elle est penchée? C’est une rayure à sa droite mais elle à la bas incurvé. C’est subtil. Tout est raté. Je n’avais jamais remarqué à quel point tout est rayure. Le sol c’est une rayure. Je vois les reflets il y a des rayures là où il n’y en a pas.

 

  • Jeudi 1 mars 2018, 9h43. Prague 3. Grand soleil, -11 degrés.

Un café, un pot de confiture myrtilles, de tahini emprunté à ma colocataire (à faire aujourd’hui: lui racheter un pot), une bougie éteinte prête à s’effondrer sur un socle d’argile blanc moucheté, un feutre noir, un carnet à dessin. Rouge cramoisi, rouge carmin, mon écran ne me permet pas de noter une différence, la bougie se situe quelque part entre les deux.

Je cherche un fond sonore pour combler le silence accompagnant le bruit de la mine qui crisse sur le papier cartonné. Je tombe sur une vidéo, « Changing My Life in ONE Year – ‘Trying Change’ Chapter One ». En 4mn54, j’ai dû retenir une dizaine de râles, ils cognent encore tous dans ma tête, il faut que j’essaie de les arrêter un à un alors qu’ils se rentrent dedans furieusement, les isoler, les mettre en mots.

Outre cette dramatisation propre au format vidéo qui me fait pousser un énième soupir ( il faut bien captiver les gens d’une façon ou d’une autre si on veut qu’ils reviennent )( il faut vraiment que je limite ma consommation de réseaux sociaux et de cette mise en scène exagérée de la vie quotidienne qui termine en un trop plein, trop plein de tout ), quelque chose cloche. Revenons aux nuances. Imagine une grande surface, pars sur la taille d’un panneau publicitaire accroché à l’extérieur d’un immeuble, cinq ou six étages, pas plus. Imagine une feuille de cette taille accrochée dans une pièce blanche, tu es placé en face en son parfait milieu. Il n’y a qu’une seule fenêtre dans cette pièce, à ta gauche, d’où la lumière du soleil ( puissante et chaude, c’est important ) vient tomber à une extrémité seulement du panneau et fait déteindre sa peinture jour après jour. L’ensemble annoncé est rouge cramoisi. Le côté droit se retrouve rouge carmin. Tu ne le vois que si tu places ta pain en son milieu, créant une limite dont tu es l’auteur. Quelque chose cloche. La vidéo semble cramoisi mais je vois carmin.

Il faut arrêter de se mettre une pression monstre pour s’approcher d’une productivité « utile au bien être personnel et à la recherche de soi ». Je dicte à voix haute ce que j’écris, impossible de stopper la circulation des râles silencieusement: syntaxe bancale.

VOULOIR ce schéma parfait, avoir un plan DÉFINI et des objectifs plus organisés qu’un compte rendu ministériel est la raison même de l’ÉCHEC. Quand il en vient à une tentative de quotidien organisé dans le but de développer ses capacités pour soi et seulement soi, l’idée est louable mais vouée à se fracasser lourdement. Au fur et à mesure de sa liste de tâches auto implémentée, je grince des dents.

Reconnaissance d’un soucis psychologique qui doit être soigné: bonne idée. Buts scindés entre court, moyen et long terme: bonne idée. Mettre en scène son avancé pour retracer le chemin parcouru: bonne idée. 30 minutes de lecture avant le coucher: bonne idée. 30 minutes d’étirements corporels: bonne idée. Vidéos hebdomadaires: bonne idée. Billet sur les réseaux sociaux pour diffuser son entreprise: bonne idée. « And many, many more things ». Score total de cette combinaison: RED FLAG PRESS PAUSE STEP BACK. « Every single day of the coming day – every single day – each day – each day – every single day without fail ». Chaque répétition de day me fait lever la main pour protester ( parfois elle se retourne paume ouverte vers le plafond, parfois elle retombe et se heurte bruyamment sur la table en bois, la main gauche, je suis gauchère ).

Le soucis ici est cette overdose de tâches. Le développement personnel ne doit pas prendre la forme d’une liste organisée, rigoureuse, triée et ÉTOFFÉE AU POSSIBLE. Ceci n’entraîne qu’une PRESSION que l’on s’impose à soi même, qui n’est pas durable, qui finit en une déception certaine au moment X. NE SOYONS PAS PRODUCTIFS. Il ne faut pas être délibérément productif dans ce domaine. C’est contraire au but lui même, c’est un obstacle à la productivité de vouloir être productif. NE PEUT PAS être atteint de cette façon.

« And still, no matter how good my day was, I would find myself sitting in my bed, on my sofa, in that corner, numbing the pain of having actually done nothing good with my time. ». Durant des jours et des jours je n’avais même pas assez d’énergie pour aller de my bed à my sofa ( aucune exagération ici, la dépression est physiquement éreintante ), je vois tout à fait quel sentiment peut pousser à ce mouvement. C’est justement pour ça que je dis carmin.

FAIS LES CHOSES. Ne les RÉFLÉCHIS PAS. Si une idée te vient, note la sur un coin de papier et perds le. Sois maladroit. Désorganisé. Mais FAIS LES CHOSES. Cette vidéo n’est que le paroxysme de ces projets que l’on souhaite entreprendre en une grande inspiration en sachant pertinemment que, si personne ne tient jamais ses résolutions c’est bien pour une raison, c’est bien parce que nous ne sommes pas capables de se fixer autant d’objectifs sans échouer lamentablement, lamentablement parce qu’ensuite cela n’entraine qu’un jugement amer de nous pour nous. Prétendre à mieux est un merveilleux dessein. Prétendre au meilleur dans tous les aspects qui nous entoure en est un autre. VITE, FAIS LES CHOSES VITE EN PRENANT LE TEMPS DE FAIRE LES CHOSES VITE, VI(T)E.

Ecrire m’a fatiguée, je ne sais plus ce que je voulais dire.

Il est 11h23. Je vais être en retard.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :